Accueil du site Dossiers Médecine, Recherche, Surdité
 

Des imagiers en langue des signes

Article publié le mardi 13 juin 2017.


Mère d’une enfant sourde, la comédienne Olivia Le Divelec a eu l’idée d’ouvrages bilingues. Après les histoires, voici les imagiers.

(JPG)

Olivia est aussi la présidente de l’ADEPEDA 35

Comédienne, Olivia Le Divelec aime les livres et les partager avec ses enfants. Mère d’une fille sourde aujourd’hui âgée de 13 ans, elle a souvent cherché des histoires à lire avec elle, le soir au coucher, « mais à l’époque, il y avait encore peu de choses en dehors des livres DVD ».

Alors, Olivia Le Divelec a l’idée d’histoires illustrées, comme Peur, album bilingue français et langue des signes.

En arrivant à Rennes en 2011, Olivia Le Divelec croise la route de Jean-Marie Goater, éditeur qui s’intéresse aux minorités et au bilinguisme à travers le breton. Elle lance aussi sa compagnie 10 doigts, qui monte des spectacles visuels et signés, tout public autour des livres.

Aux livres succèdent aujourd’hui les imagiers, autour des émotions, « difficiles à mettre en mots » et du rapport au temps « compliqué pour les petits. » Olivia Le Divelec travaille avec son beau-frère, peintre, qui a appris la LSF pour communiquer avec sa nièce, « on a inventé un petit personnage qui signe. On a choisi le noir et blanc, c’est une question de coût, mais aussi de contraste. Le livre est un support intéressant pour transmettre ou apprendre ».

Ces livres sont tous publics. « Il n’y a pas de restriction, mais ils sont particulièrement recommandés à des familles comme la mienne, des entendants qui découvrent la langue des signes, des enfants qui ont envie de s’amuser. »

Un pied de nez à l’histoire. « Le livre a souvent été mis de côté dans les familles sourdes, la langue des signes les coupant du français. C’est différent quand les livres existent dès la petite enfance. Mon souhait est de les désacraliser. »

Un projet est également en cours, la réalisation d’un livre d’accueil pour les enfants sourds hospitalisés, « pour expliquer le monde de l’hôpital aux enfants sourds. Il s’appellera Aux petits soins. »

T’as le temps ?, M. et Mme L’Ému dans tous leurs états, illustrations Benoit Rivals, éditions Goater et 10 Doigts Compagnie, 15 €.

Source : Ouest-France


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour Friday 18 August 2017
2648 articles - 91 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.