Accueil du site Dossiers Médecine, Recherche, Surdité
 

Musique et Surdité

Article publié le vendredi 1er février 2008.


Le déficit sensoriel auditif conduit le sourd à des difficultés de compréhension et de communication dans un monde où dominent, avec l’image, les mots.

Un texte d’Alain Carré

Beaucoup d’éducateurs de sourds et des sourds eux-mêmes ont écrit à propos de l’éducation du sourd dont l’histoire montre bien à la fois les vicissitudes de l’évolution de la place du sourd dans la société, et le souci permanent d’éclaircir le mystère de l’audition.

Cependant, jusqu’à aujourd’hui, peu de professionnels et encore moins de profanes ont entendu ce qu’un sourd entend ; cette connaissance objective de la perception du sourd est pourtant le préalable à toute tentative d’éducation auditive de l’enfant sourd. C’est pourquoi cette recherche fondamentale montre et fait entendre ce qu’un sourd entend de la parole, de la musique, de la parole et de la musique ensemble.

Parmi les informations sonores dont dispose le cerveau du sourd, les mieux transmises, même en cas de déficit très grave, sont : - les sons musicaux, - puis, la voix chantée - ensuite, la voix parlée - enfin, les bruits qui sont le plus difficilement perçus.

En matière de langage, le cerveau de l’entendant comme celui du sourd, s’appuie d’abord sur les éléments musicaux de la parole pour analyser toute séquence qui lui parvient : l’intonation, les accents, le rythme et le timbre, qui constituent les éléments prosodiques de la langue, sont en réalité des traits pertinents dans l’analyse que le cerveau fait de la matière verbale en permettant d’identifier et d’opposer les sons de la parole. Cette pertinence des traits prosodiques est proportionnelle au degré de surdité : plus on est sourd et plus la perception de la parole est musicale. Neurologiquement, les stimulations musicales s’affirment comme les plus aptes à - déclencher une réaction chez l’enfant sourd, - faire naître l’intérêt que l’enfant portera au son, - améliorer la compétence analytique sonore. Linguistiquement, l’exercice des traits musicaux améliore directement la qualité de la parole du sourd. Musicalement, les instruments de musique ouvrent le champ aux explorations sonores et à une véritable pratique musicale.

Le Centre Européen Musical Alain Carré organise 2 stages :

-  Musique et Surdité du 10 au 14 mars 2008 à Chambéry
-  Musique et Handicap les 3 et 4 avril 2008 à Chambéry


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour Thursday 14 February 2019
2748 articles - 84 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.