Accueil du site Dossiers Etudiants
 

Étudiants handicapés

Communiqué de presse GRAPHES et ARIEDA
Article publié le dimanche 21 mai 2006.


Qui va décrire aux étudiants aveugles les schémas ou les tableaux de nombres ? Qui va aider les étudiants handicapés moteurs à se faire comprendre quand ils ont des difficultés d’articulation ? Qui va rendre les cours compréhensibles aux étudiants sourds ? À ce jour, personne ne le sait.

ÉTUDIANTS HANDICAPÉS COMMUNIQUÉ DE PRESSE GRAPHES et ARIEDA ARTICLE DE PRESSE ( HERAULT)

APPLIQUER LA LOI A UN COÛT... QUE PERSONNE N’EST PRÊT À PAYER !

Qui va décrire aux étudiants aveugles les schémas ou les tableaux de nombres ? Qui va aider les étudiants handicapés moteurs à se faire comprendre quand ils ont des difficultés d’articulation ? Qui va rendre les cours compréhensibles aux étudiants sourds ? À ce jour, personne ne le sait.

Peut-on imaginer que personne ne le fasse ? Ce serait fouler au pied l’esprit de la loi du 11 février 2005, dont le titre avait donné quelques espérances à tant de jeunes en situation de handicap : « Loi sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ».

Peut-on considérer ces tâches très qualifiées comme des petits boulots que l’on confie à n’importe quelle bonne volonté ? Ce serait revenir vingt ans en arrière, avant la création des services d’aide spécialisés par la loi de 1987. Ce serait surtout compromettre les chances de réussite universitaire et d’intégration professionnelle des jeunes handicapés qui bénéficient de ces soutiens adaptés jusqu’au baccalauréat.

Depuis près de vingt ans, ces services étaient coordonnés par des associations conventionnées, réunies en 1999 au sein du GRAPHES, Groupement Régional pour l’Accès des Personnes Handicapées à l’Enseignement Supérieur : APF (Association des Paralysés de France), ARIEDA (Association Régionale pour l’Insertion et l’Éducation des Déficients Auditifs), CESDA - Association Saint Vincent de Paul, GIHP (Groupement pour l’Insertion des personnes Handicapées Physiques) et UAHV (Union des Aveugles et Handicapés de la Vue). Or l’existence de tels dispositifs dans l’enseignement supérieur est aujourd’hui sérieusement menacée :
-  les universités n’ont pas dans leurs budgets les fonds suffisants pour remplir convenablement cette mission à la rentrée 2006-2007,
-  les deux principaux co-financeurs de ces actions, l’AGEFIPH (Gestion du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées) et le FSE (Fonds Social Européen), vont réduire ou cesser toute participation.

Le GRAPHES s’est défini une charte de fonctionnement qui permet une offre de service complète : accueil, évaluation des besoins, mise en place d’aides humaines ajustés au cas par cas, coordination avec les établissements pour faciliter l’intégration, suivi pédagogique dans le respect des compétences et des désirs de l’étudiant, sans se substituer à sa propre capacité d’autonomie et de décision. Le GRAPHES a ainsi accompagné 48 étudiants en situation de handicap lourd pendant l’année 2005-2006.

Ce capital de savoir-faire de presque deux décennies n’a été provisoirement sauvé l’année dernière que grâce aux multiples démarches de nombreuses associations, tant au niveau national que régional, allant jusqu’à une manifestation des étudiants handicapés devant la Préfecture, le 23 juin 2005.

Malgré toutes nos sollicitations, aucune solution durable n’a été proposée et, quatre mois avant la prochaine rentrée, aucune assurance ne nous est aujourd’hui donnée. Les principes généreux inscrits dans la loi seraient totalement dénaturés s’ils aboutissaient à nier le handicap dans ses conséquences psychologiques, matérielles et financières.

Pour que les études supérieures soient accessibles à tous, il faut que se poursuive et se développe la collaboration étroite entre les services spécialisés compétents et l’Université et que les moyens nécessaires soient enfin pérennisés.

Pour l’instant ce n’est pas le cas et des étudiants risquent de ne pas pouvoir poursuivre ou commencer leur parcours universitaire. Intolérable !

[
(Article H ?rault du 17 mai 2006)]
Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour lundi 19 juin 2017
2626 articles - 86 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.