Accueil du site Dossiers Emploi et Formation Professionnelle
 

Emploi des personnes handicapées

Restons vigilants pour que les personnes sourdes les plus en difficulté ne soient pas écartées de l’emploi
Article publié le vendredi 12 mai 2006.


La publication des premiers décrets d’application relatifs à l’emploi des personnes handicapées soulève de vives inquiétudes.

La publication des premiers décrets d’application relatifs à l’emploi des personnes handicapées soulève de vives inquiétudes.

L’UNAPEDA avait exprimé ses inquiétudes dès le début 2005 sur la nouvelle loi (voir nos différents articles sur ce site). Nos interrogations portaient, en autres points, sur : l’insuffisance des moyens financiers prévus par l’Etat, la réelle possibilité pour les enfants et les étudiants sourds d’être scolarisés avec tous les moyens nécessaires dont un financement correct des aides humaines, la formation des équipes pluridisciplinaires des MDPH, les outils d’évaluation inadaptés pour la surdité, le respect des choix des demandeurs (parents d’enfants, demandeurs adultes). Nous nous étonnions même de l’optimisme affiché sans réserve par d’autres associations, en particulier dans le champ de la surdité.

Concernant plus particulièrement la question de l’emploi, l’UNAPEDA avait très vite attirée l’attention sur les conséquences de la nouvelle loi concernant les candidats à l’emploi les plus lourdement handicapés (se reporter à notre article de mars 2005).

Aujourd’hui la publication des premiers décrets d’application relatifs à l’emploi des personnes handicapées soulève de vives inquiétudes un peu partout !

Dans un article paru sur YANOUS, que vous pouvez consulter sur ce site, Laurent Lejard qualifie la nouvelle Loi « d’usine à gaz ». Il souligne que la mise en œuvre des dispositions concernant l’emploi est d’une complexité rare, les mécanismes de majoration et de minoration, accompagnés de procédures administratives lourdes, rendant difficilement lisible la nouvelle réglementation. Avec des risques important pour l’embauche des salariés reconnus "lourdement handicapés".

Madame Berthe DEPAQUIS, responsable de la Mission Handicap des magasins Carrefour, dans un article paru le 19 avril dernier dans le Magazine HANDIRECT, déclare que le taux d’emploi de travailleurs handicapés va chuter dans son entreprise, du fait du changement du mode de calcul Selon Madame DEPAQUIS , « cela touche toutes les entreprises qui ont fait de l’embauche de personnes lourdement handicapées une démarche d’embauche comme une autre ».... « On ne sait pas à qui profite la loi. On ne sait pas qui ses auteurs veulent pénaliser le plus : les entreprises ou les salariés lourdement handicapés ? »

Dans ce même magazine, madame Claudie Buisson, directrice de l’AGEFIPH, fait part de ses premières réactions sur le même sujet. Elle déclare notamment : « La loi était censée rendre plus lisible le taux d’emploi des personnes handicapées sans pour autant augmenter la contribution des entreprises puisque, si les entreprises « mauvaises élèves » voyaient leur contribution croître, les autres devaient bénéficier de plus d’abattement. Malheureusement, on constate aujourd’hui que la loi n’a pas simplifié les modalités de déclaration des entreprises, ni même le calcul de la contribution. Les procédures nouvelles restent assez complexes....Toutes les informations concernant l’application de la loi sont clairement expliquées sur notre site www.agefiph.fr »

Pour prendre connaissance de ces articles, consulter le site http://www.handirect.fr

L’UNAPEDA appelle tous les services « Emploi-Formation » de son réseau à la plus grande vigilance pour que les personnes sourdes les plus en difficulté ne soient pas écartées du marché du travail en milieu ordinaire. Rappelons que 3 sourds profonds sur 10 sont au chômage, et 1,5 sur 10 pour les sourds sévères (se reporter à notre enquête publiée sur ce site).


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour vendredi 21 septembre 2018
2714 articles - 79 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.