Accueil du site Dossiers

La perception audio visuelle de la parole chez l’enfant muni d’un implant cochléaire : premières données

dimanche 22 juillet 2007.


Madame Jacqueline LEYBAERT nous signale la parution de cet article

La perception audio visuelle de la parole chez l’enfant muni d’un implant cochléaire : premières données

Auteurs : C, Colin, P, Deltenre, M, Radeau & J, Leybaert (2007)

Volume contenant l’article : L, Collet, C, Corbé, M, Doly, M, Imbert & C, Christen (Eds), Percevoir & Protéger, Edition SOLAL, Collection Neurosciences sensorielles et cognitives (séminaires multidisiplinaires IPSEN, Abbaye de Royaumont, 17-17 mars 2006)

Pour contacter Madame Leybaert :

leybaert@ulb.ac.be

Campus du Solbosch. CP191, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles

www.ulb.ac.be

RESUME DE L’ARTICLE

La surdité et la réhabilitation auditive par l’implant cochléaire provoquent une organisation particulière entre les modalités sensorielles auditive et visuelle pour la perception de la parole. L’implant permet l’apprentissage de relation entre informations visuelles et sonores. Afin de comprendre la coopération entre les deux modalités lorsque l’information est redondante, et d’autre part si une modalité est privilégiée en cas de conflit, nous avons réalisé une étude comportementale basée sur le paradigme McGurk chez des enfants munis d’un implant précocement (avant l’âge de 3 ans) ou tardivement (après l’âge de 3 ans). Les enfants identifient mieux les syllabes lorsque l’information est présentée de manière audiovisuelle (/bi/ présenté auditivement et visuellement) que lorsqu’elle est présentée de façon unimodale (audio seul ou visuel seul. Lorsque l’information audiovisuelle est conflictuelle (/bi/ auditif couplé à /gi/ visuel, ou l’inverse), les enfants munis d’un implant donnent majoritairement des réponses basées sur la lecture labiale, tandis que les entendants donnent soit des réponses auditives, soit des réponses d’intégration audio-visuelle. La perception de la parole sous implant présente donc des caractéristiques différentes de la perception naturelle de la parole. L’étude future de ces caractéristiques est importante tant pour comprendre les difficultés des enfants sourds munis d’un implant que pour contraindre les théories sur la perception audiovisuelle de la parole.

Voir en ligne : EDITION SOLAL .

Répondre à cette brève

Forum de la brève

L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour lundi 13 novembre 2017
2667 articles - 68 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.