Accueil du site Manifestations 2007
 

Accès à l’emploi en Bulgarie

15ème anniversaire de l’ARDUS, association des parents d’enfants déficients auditifs de Bulgarie
Article publié le mercredi 12 décembre 2007.


SOMMAIRE

PRESENTATION

INTRODUCTION

L’ACCES A L’EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES

INTERVENTION DU REPRESENTANT DE L’UNAPEDA

TEMOIGNAGES DE JEUNES ETUDIANTS SOURDS

PRESENTATION DES ACTIVITES DE L’ARDUS

PRESENTATION

L’association des parents d’enfants déficients auditifs de Bulgarie (ARDUS, APHIC en anglais) a fêté son 15 ème anniversaire dans la petite ville de BANKYA, près de SOFIA, le 24 novembre 2007. A cette occasion l’ARDUS organisait un colloque sur le thème de l’accès à l’emploi des jeunes adultes sourds.

Ce colloque a rassemblé près de 150 personnes, essentiellement des parents d’enfants et de jeunes adultes sourds et malentendants, dans un cadre agréable (l’hôtel Bankya Palace situé à 15 km de Sofia).

L’ARDUS a invité un représentant de l’UNAPEDA (Elie MARTIN) à ce séminaire. Toutes les interventions étaient traduites en langue des signes bulgare.
Merci à madame Daniela BORISSOVA, qui a assuré la traduction bulgare/français.

La journée s’est conclue par un spectacle de danse proposé par un groupe de jeunes sourds, puis par un repas festif où les quatre présidentes successives de l’ARDUS, dans un grand moment d’émotion, ont soufflé ensembles sur les bougies du (grand) gâteau d’anniversaire !

Sommaire

INTRODUCTION

Darina PANTALEVA, maman d’un jeune adulte sourd étudiant en génie civil, responsable de l’organisation de cette journée, présente les objectifs du colloque et les différents thèmes qui seront abordés.

Sommaire

L’ACCES A L’EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES

En préalable à noter qu’en Bulgarie les autorités utilisent l’expression « personnes à besoins spécifiques » pour désigner les personnes handicapées. Deux organismes interviennent au profit de ces personnes : l’agence des personnes handicapées, les bureaux du travail (tout public demandeur d’emploi).

1) L’ACTION DE l’AGENCE DES PERSONNES HANDICAPEES

Madame Mila VUKOVA, de l’agence des personnes handicapées, a présenté deux programmes spécifiques mis en œuvre pour favoriser l’accès à l’emploi.

1er programme : « employeurs ordinaires ». Ce programme permet aux employeurs d’obtenir une aide financière pour l’embauche d’une personne handicapée et pour l’adaptation du poste de travail ou l’achat de matériels spécifiques. Pour encourager les entreprises à embaucher, les procédures sont simplifiées au maximun, mais le contrat de travail doit être d’une durée d’au moins une année. Le budget 2007 de ce programme s’élève à 400 000 lev, soit 204 500 euros. Il est prévu pour quatre années, et fait l’objet d’une évaluation régulière. Selon madame VUKOVA les résultats obtenus sont nettement plus favorables dans les entreprises qui emploient entre 10 et 30 salariés.

2 ème programme : « s’embaucher soit même ». Ce programme vise à inciter les personnes handicapées à créer leur propre entreprise ou emploi. L’aide financière maximale accordée par l’agence est de 15 000 lev par personne concernée (7670 euros).
Madame VUKOVA précise que cette mesure connaît un grand succès et a permis la création d’emplois dans des métiers et des secteurs d’activités très variés.

Remarques diverses :
Les personnes handicapées qui ne peuvent pas travailler perçoivent une pension qui varie, selon le degré de gravite du handicap, de 40 à 80 euros par mois.

Obligation d’emploi : prévue dans le code du travail, mais peu appliquée.

Note Elie MARTIN : Le salaire brut moyen de la population bulgare est de 218 euros dans la fonction publique et de 159 euros dans le privé. Le taux de chômage en 2006 était inférieur à 9%, mais dans un contexte de crise démographique, avec une émigration très forte et un taux de croissance des personnes âgées très élevé.

2) L’ACTION DES BUREAUX DU TRAVAIL

Mme Zlatka KOLEVA du Bureau pour l’Emploi de Sofia (ce qui correspond en France à une agence ANPE) présente l’action des Bureaux pour l’Emploi. Ces bureaux facilitent les liens entre les personnes handicapées et les entreprises, organisent des réunions d’information auprès des employeurs. A Sofia il y a quatre bureaux, un agent a été formé pour l’accueil des personnes sourdes. Madame KOLEVA a souligné le faible niveau de formation initiale des chômeurs handicapés. L’Etat apporte des aides aux employeurs sur une période qui peut aller jusqu’à 24 mois : prise en charge d’une partie du salaire, exonérations de charges patronales. Une étude récente a montré que 50 % des contrats aidés par l’Etat devenaient pérennes.

Il n’y a pas en Bulgarie de programme spécifique pour faciliter l’intégration des adultes handicapés dans des centres de formation professionnelle. L’intégration dans ces centres est possible, mais sans aide humaine ou matérielle.

Note Elie MARTIN : des parents m’ont confié que c’était très difficile pour un jeune adulte sourd de trouver un emploi

Sommaire

INTERVENTION DU REPRESENTANT DE L’UNAPEDA

Elie MARTIN a présenté la situation en France : la scolarisation des enfants et des jeunes sourds, l’accès à l’emploi et à la formation professionnelle, les activités de l’UNAPEDA.

Sommaire

TEMOIGNAGES DE JEUNES ETUDIANTS SOURDS

Sept jeunes étudiants sourds et malentendants sont venus témoigner sur leur parcours. Six d’entre eux sont en première année à l’Université : architecture, sports, beaux-arts (2), bibliothèque/édition, économie/commerce Un jeune termine ses études en génie civil

Il n’y a pas d’aide particulière apportée à ces jeunes si ce n’est celle des autres étudiants Au mieux ils peuvent bénéficier de 10 heures d’interprétariat en langue des signes par an.

Note Elie MARTIN : j’ai été stupéfait de la vitalité et de la détermination affichées par ces jeunes. Vraiment impressionnant !

Sommaire

PRESENTATION DES ACTIVITES DE L’ARDUS

L’ARDUS compte actuellement 623 adhérents. Sa Présidente actuelle est Madame Maria KRASTEVA. Aujourd’hui en Bulgarie la plupart des enfants sourds et malentendants sont scolarisés en intégration, les autres enfants sont pris en charge par les 5 établissements spécialisés du pays. Les principales activités de l’ARDUS sont :
-   L’information des familles (réunions, séminaires)
-   La publication d’un bulletin
-   L’aide financière aux familles pour l’achat de prothèses auditives ou de matériels divers, et pour le soutien pédagogique
-   L’organisation de séjours de vacances pour les familles
-   L’organisation d’activités pour les enfants en dehors de l’école

Pour en savoir plus sur l’ARDUS, vous pouvez consulter leur site, dans sa version en langue anglaise : www.ardusbg.com


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour jeudi 5 septembre 2019
2777 articles - 112 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.