Accueil du site Se former Parents
 

Propositions culturelles et accessibilité en Ille-et-Vilaine

Journées Familiales de l’UNAPEDA 2007 - 17, 18 et 19 mai 2007
Article publié le mardi 23 octobre 2007.


Journées Familiales de l’UNAPEDA - 17, 18 et 19 mai 2007

Présentation

Jeudi 17 mai 2007 : Culture et handicap

Vendredi 18 mai 2007 : Accès à la littérature et aux pratiques culturelles

Samedi 19 mai 2007 : Accès au cinéma, théâtre, musées - Accès aux sports

Propositions culturelles et accessibilité en Ille-et-Vilaine
-  Petit état des lieux des propositions

Témoignage d’une maman

Intervention de Bertrand Verine

Auto-portrait d’Angelika MANDAWALA

Atelier Zepetra

Expositions


En haut - Sommaire

Propositions culturelles et accessibilité en Ille-et-Vilaine

Un texte de Françoise Guellec, animatrice associative, Rennes.

Les lieux et structures culturels sont nombreux dans le département, du fait d’un patrimoine riche et d’une politique volontariste, surtout à Rennes, dont la large proportion de population étudiante stimule les programmateurs .

L’accessibilité est également une réelle préoccupation des élus, et le partenariat avec le Collectif Départemental des Personnes Handicapées et de leurs familles a développé depuis 20 ans une vraie prise en compte de la participation des personnes handicapées dans la vie de la cité.

Les premières préoccupations se sont tournées vers les accès « physiques » de la ville, des bâtiments...

Le public sourd et malentendant n’étant pas particulièrement concerné par cet aspect , le travail des associations du Collectif (dont le CSCS [1] et l’ADEPEDA) a été de mettre l’accent sur les autres besoins , et les groupes de travail ont donc impulsé la réflexion sur une accessibilité « de communication ».

Depuis environ une dizaine d’années, de réels efforts ont été mis en œuvre pour élargir l’accessibilité aux différents secteurs culturels , et les propositions s’amplifient, même s’il reste toujours à faire dans ce domaine, en terme de diversité ...

En haut - Sommaire

Petit état des lieux des propositions

1) Théatre

Le Théâtre National de Bretagne

(Créations, ou pièces théâtrales, concerts, danse, cinéma) . Cette structure développe une politique de partenariats élargis, pour une diffusion optimale auprès de tous les publics (scolaires, centres sociaux, associations), qui incluent également les personnes handicapées.

Dans le domaine de la surdité, quelques actions ponctuelles ont d’abord été mises en place à partir de 95/96 :

Le coût dû à ces modalités de travail a semble-t’il été plus lourd que prévu pour le TNB [2] ...

La grande majorité des soirées à permis un temps de rencontre entre les comédiens et le public .
Pour chacune de ces séances, à l’exception de la dernière, le TNB fait donc appel à l’URAPEDA pour la transmission de l’information au public sourd,(affichages, mailings) ainsi que pour les réservations et le placement ..

Nous servons donc de relais à la diffusion, en complémentarité avec le service relations du TNB, qui dispose également d’autres listes et contacts .

A chaque représentation, entre 20 à 50 personnes présentes, dont nous verrons l’appréciation plus loin .. .

Le Théâtre du Vieux St Etienne [3]
( DRAC /petites programmations régionales)

L’Aire Libre [4]

La Compagnie de Deux Mains
Théâtre amateur, comédiens sourds.

En haut - Sommaire

2)Musées, expositions

Musée des Beaux Arts [5]

Là encore, la politique de la Ville investit sur l’accessibilité à l’oeuvre .
Depuis une dizaine d’années, une chargée de mission formée à la LSF propose des activités découvertes aux enfants sourds des classes primaires.

Musée de Bretagne

L’ouverture en 2006 de la nouvelle structure culturelle (Rennes Métropole) Les Champs Libres a donné lieu (sous l’impulsion du Collectif et en accord avec la Ville) à la mise en place d’un poste de « chargée de missions accessibilité », qui, en lien avec les différentes associations tente de programmer une rencontre mensuelle dans les divers secteurs d’activités proposés (expos, conférences).

Les expositions sont majoritairement axées sur l’histoire de la Bretagne et son patrimoine

Le Centre d’Art « La Criée »
Art contemporain [7]. Egalement partenariat avec le service d’interprétariat pour une visite environ trimestrielle

Carré d’Art à Bruz
Une demande individuelle d’interprétariat pour un vernissage

En haut - Sommaire

3 ) Conférences

Le nouveau partenariat avec Les Champs Libres [8] a permis d’élargir les propositions aux conférences et rencontres sous diverses formes (café/débat, etc).

De nombreux thèmes sont ainsi proposés, avec des intervenants « grand public » et sur des sujets variés

A venir à l’espace des sciences

URAPEDA
Le cycle annuel de conférences « Les Samedis de la surdité » débuté en 2006 , propose interprétariat et transcription simultanée.
Les thèmes s’adressent à tous publics (familles, personnes sourdes, professionnels), mais , à ce jour n’attirent que peu de personnes sourdes (entre 4 et 12 par conférence )

En haut - Sommaire

4) Cinémas

"La Bobine", salle associative dans une commune à 20 Kms de Rennes vient d’installer une boucle en 2006, et nous relayons leurs invitations et informations .
Difficile à ce jour d’estimer la fréquentation.

En haut - Sommaire

Constats

-  Augmentation effective de l’offre, en tous cas en ce qui concerne la LSF.
Problème : le service d’interprétariat ( Sourds‘ils) , tel qu’il fonctionne actuellement, ne peut assurer toutes les prestations demandées, ce qui oblige à faire un choix supplémentaire (programmation Champs Libres, par ex..)

-  Le choix des programmations adaptées n’étant pas fait par le public sourd lui -même, il ne correspond pas forcément à ses aspirations

-  Ressenti d’une certaine « obligation à » aller tel jour à telle heure voir telle représentation, sous peine de voir diminuer les propositions . Frustration née d’un certain « manque de liberté »

-  Une traduction à elle seule, peut ne pas suffire à rendre un spectacle ou une exposition réellement accessible (pédagogie du « sens »)

-  Les personnes devenues sourdes, et/ou celles ne maîtrisant pas la LSF se sentent quelque peu laissées pour compte, par contre le sur-titrage (boitiers) est ressenti comme très contraignant par les « signeurs »

-  Difficulté de coordination de l’info, tous les publics ne sont pas forcément touchés et informés

-  Besoin d’une réelle médiation, qui permettrait, outre cette centralisation de l’info, un travail (aval et amont) sur l’œuvre elle même.

[1] Centre Socio Culturel des Sourds (n’existe plus)

[2] theatre national de Bretagne 14 rue guy ropartz rennes

[3] Théâtre du Vieux St Etienne rue de Dinan 35000 Rennes 02 99 30 71 04

[4] Aire Libre 2 place Jules Valles 35136 St Jacques de la Lande 02 99 30 70 70

[5] Musée des Beaux Arts 20 quai Emile Zola 35000 rennes 02 23 62 17 45

[6] Symboles sacrés, Yves Laloy, surréaliste breton, Le symbolisme Polonais Francis Pellerin, Collecteurs d’Ames, etc

[7] La Criée place Honoré Commereuc 35000 Rennes 02 23 62 25 10

[8] Champs Libres centre culturel cours des Alliés 35000 Rennes 02 23 40 66 00


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour lundi 17 juin 2019
2772 articles - 106 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.