Accueil du site Dossiers Surdité et Société
 

Zolboot et sa famille, toujours menacés d’expulsion, sont parrainés par Jacqueline Jacquet vice présidente du conseil général du Cher et Guillaume Ledoux, chanteur des Blankass

Article publié le dimanche 24 juin 2007.


L’UNAPEDA vous alertait l’année dernière sur le risque d’expulsion pour cet enfant de 7 ans.... voir l’article sur Zolboot

Un an après la menace d’expulsion de Zolboot, enfant sourd et de sa famille originaire de Mongolie, leur situation n’est toujours pas régularisée.

Jacqueline Jacquet vice présidente du conseil général du Cher, et Guillaume Ledoux, chanteur des Blankass ont décidé de poursuivre et marquer leur engagement auprès d’eux en les parrainant
le Samedi 23 juin à 14h00 à la mairie de Saint Hilaire de Court (près de Vierzon)

Le Maire Alain ROUSSEAU procèdera au parrainage de la famille Hatanbataar par Jacqueline JAQUET-TROSSEVIN, Vice Présidente du Conseil général du Cher et Guillaume LEDOUX, chanteur du groupe Blankass.

Un an après avoir aidé Zolboot et sa famille à sortir de la clandestinité, en annonçant publiquement qu’ils les protégeaient

Jacqueline Jacquet vice présidente du conseil général du Cher

Et

Guillaume Ledoux, chanteur des Blankass

ont décidé de poursuivre et marquer leur engagement auprès d’eux en les parrainant

le Samedi 23 juin à 14h00 à la mairie de Saint Hilaire de Court (près de Vierzon)

L’été dernier la situation de Zolboot, enfant sourd et de sa famille originaire de Mongolie, contraints de se cacher pour éviter l’expulsion, faisait la une de nos journaux locaux tandis qu’un grand nombre de média nationaux relayaient l’information.

L’émotion suscitée chez nos concitoyens a permis de protéger et d’ajourner l’expulsion de Zolboot et de sa famille mais n’a pu aboutir à leur régularisation. Ainsi depuis presque un an la famille est contrainte de vivre dans la plus grande précarité, sans droit (de se loger, de travailler...) et avec la peur d’être interpellée et expulsée à tout moment.

Le préfet du Cher et M. Arno Klarsfeld, alors médiateur, pour justifier leur volonté de ne pas procéder à la régularisation, ont prétendu que la prise en charge médico-éducative, indispensable au développement de Zolboot, pouvait être poursuivie en Mongolie et que les autorités mongoles s’étaient offusquées de la demande de la famille.

Aujourd’hui nous disposons de trois courriers officiels émanant du ministère mongole de la santé, de la plus grande association mongole de handicapés, et de la seule école de Mongolie susceptible accueillir un enfant sourd. Ces courriers, non seulement soulignent le fait que la Mongolie ne peut offrir à Zolboot un suivi médico-éducatif, mais ils demandent à la France, dans l’intérêt de Zolboot de le garder et de poursuivre sa prise en charge. Les autorités françaises se sont trompées.

Ce parrainage est ainsi pour nous l’occasion de demander au ministre et au préfet qu’ils appliquent, en régularisant la famille, la convention internationale des droits de l’enfant, signée par la France, qui prévoie que :

« la république française doit aux enfants : de manière primordiale, c’est-à-dire avant toute autre considération, la garantie du respect de leur intérêt supérieur - en tant qu’ils sont enfants et qu’ils doivent être considérés comme des sujets de droits indépendamment de leurs parents - et partant qu’elle leur doit garantie de l’exécution effective en France de tous les droits reconnus aux enfants par la Convention Internationale des Droits de l’Enfant de 1989, dont elle est signataire, et notamment le droit à l’assistance médicale et aux soins de santé nécessaires, le droit à la protection et le droit d’être élevé par leurs parents.

RESF18 5 boulevard Clémenceau 18 000 Bourges / resf18@laposte.net

RESF18 5 boulevard Clémenceau 18 000 Bourges / resf18@laposte.net

Voir le site de RESF


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour Friday 18 August 2017
2648 articles - 91 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.