Accueil du site Manifestations 2007 Elections 2007 Elections législatives
 

Réponse de Christiane LE PENNEC candidate présentée par le PCF 3ème circonscription du Loiret

Article publié le mercredi 6 juin 2007.


Christiane LE PENNEC
Candidate présentée par le PCF
3ème circonscription.

Monsieur,

J’étais présente au rassemblement syndical du 23 mai, pour protester contre les suppressions d’emplois destinés à aider les élèves victimes de handicaps. Ces emplois sont indispensables dans les écoles comme dans les collèges et les lycées pour permettre la scolarisation de ces élèves dans des conditions favorisant leur réussite. Alors qu’ils sont assurés par des personnels précaires, il faudrait créer des postes réels, pourvus par des personnels stables et formés à un métier difficile.

Nous regrettons que l’Etat ait peu à peu supprimé les moyens humains qui existaient au collège de La Bolière pour favoriser l’intégration scolaire de jeunes souffrant de handicaps au moment où il prétendait se préoccuper de leur situation.

L’état doit créer les postes nécessaires.Nous proposons de recruter et former sur 5 ans 150000 enseignants et 45000 personnels d’accompagnement, incluant les personnels nécessaires à l’aide aux enfants et aux jeunes handicapés. nous proposons la suppression du dégrèvement fiscal pour le "soutien scolaire" marchand et l’utilisation des sommes correspondantes pour l’amélioration du service public.

Le fonds national de lutte contre les inégalités à l’école, que nous proposons dans notre projet de loi sur l’école, doit contribuer à l’accueil de ces élèves.

La part consacrée par l’Etat au budget de l’éducation correspondra à 7% du PIB, contre environ 4% actuellement.

Tout ceci sera financé par une réforme de la fiscalité qui permettra de mieux redistribuer les richesses produites.( voir www.pcf.fr)

En ce qui concerne l’emploi, nous avons commencer à élaborer, avec des syndicalistes, des juristes, des élus, une "loi de sécurisation sociale de l’emploi et de la formation", pour garantir à toute personne qui le souhaite et le peut de vivre une vie sociale et professionnelle stable.

Nous proposons que les minima sociaux pour ceux qui n’entrent pas dans ce cadre soient immédiatement augmentés de 300 euros.

Nous proposons également qu’une priorité soit donnée au dépistage et à la prévention notamment en milieu scolaire et sur les lieux de travail. Enfin, que la Sécurité sociale rembourse à 100% les soins nécessaires.

Mes camarades Michel Ricoud, Sylvie Vauvilliers, Emmanuelle Breton, Michel Guérin, et moi-même nous battrons pour que les personnes souffrant qu quelque handicap que ce soit aient droit à une scolarité dans les meilleures conditions, pour qu’ils bénéficient d’une formation et qu’ils aient accès aux emplois auxquels ils ont droit.

Cordialement,

Christiane LE PENNEC


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres

Dernière mise à jour lundi 4 novembre 2019
2792 articles - 116 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.