Accueil du site Manifestations 2007 Elections 2007 Elections législatives
 

Réponse de Françoise GROSSETÊTE, candidate majorité présidentielle, 1ere circonscription de la Loire

Article publié le mercredi 6 juin 2007.


ELECTIONS LEGISLATIVES DU 10 & 17 JUIN 2007

1ere circonscription de la Loire

Françoise GROSSETÊTE
Suppléant : Jean Jacques REY

ENSEMBLE, avec Nicolas Sarkozy, pour une majorité présidentielle

Monsieur KERDILES Président UNAPEDA

Saint-Etienne, le 4 juin 2007

Monsieur le Président,

C’est avec attention que j’ai pris connaissance de votre courrier dans lequel vous attirez mon attention sur l’insertion des personnes sourdes et malentendantes dans la société, et je vous en remercie.

Comme je l’ai toujours défendu, je considère que la politique des personnes handicapées, et notamment des personnes souffrant de surdité, repose sur une exigence de mixité dans tous les domaines de la société (mixité scolaire, mixité dans le sport, mixité dans le travail, etc.) afin que ces personnes ne s’enferment pas dans l’exclusion. La place des personnes handicapées est au milieu des personnes valides. C’est l’engagement pris par le Président de la République, Nicolas Sarkozy, et je m’engage personnellement à soutenir son action dans ce domaine, notamment sur le droit opposable pour tout enfant handicapé d’être scolarisé.

Saluée par l’ensemble du monde associatif, la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances et la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a constitué un progrès important. Cette loi a confirmé l’obligation pour chaque établissement scolaire d’accueillir, sans discrimination, les enfants handicapés dont la famille demande leur intégration, en prévoyant l’inscription systématique de chaque enfant handicapé dans l’établissement le plus proche de son domicile. Cette même loi a favorisé la « garantie de ressources », et a développé le principe d’une prestation de compensation personnalisée couvrant les aides techniques et humaines dont la personne handicapée a besoin. Elle a aussi renforcé les outils de lutte contre les discriminations à l’embauche qui pèsent sur les personnes handicapées en réaffirmant l’obligation d’emploi d’au moins 6% de travailleurs handicapés prévus par la loi de 1987.

En triplant la contribution versée par les entreprises qui n’ont fait aucun effort pour intégrer des travailleurs handicapés, en rendant obligatoire l’instauration de dérogations aux concours de la fonction publique, et en instaurant un droit au temps partiel pour les personnes handicapées qui le souhaitent et la possibilité d’horaires aménagés pour les personnes handicapées ou celles qui en ont la charge, cette loi ouvre des horizons pertinents, et il appartiendra au législateur de tout mettre en œuvre pour une application efficace de ces dispositions. Sachez que je m’y engage avec conviction.

J’ai bien noté également que les programmes télévisuels restent encore peu accessibles aux personnes sourdes et malentendantes tant les émissions ne restent que partiellement sous titrées. Je pense que nous pouvons faire davantage dans ce domaine, comme nous devons mieux adapter le remboursement des appareils auditifs aux difficultés quotidiennes.

D’autres mesures pourraient être développées et j’en suis bien consciente. Aussi, je relaierai vos préoccupations auprès du Ministre de la Santé, afin qu’ensemble nous puissions déterminer les projets nécessaires à la bonne insertion des personnes sourdes et malentendantes dans la société.

Espérant que cette réponse vous sera utile, et restant à votre disposition, je vous prie de croire, Monsieur, à l’assurance de mes salutations distinguées.

Françoise Grossetête

Permanence électorale :
6, avenue de la Libération
42000 Saint-Etienne
www.francoise-grossetete.fr


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour jeudi 28 juin 2018
2707 articles - 75 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.