Accueil du site International
 

Enfants sourds et muets violés, le pape visé : des victimes presque parfaites ?

Article publié le samedi 1er juillet 2017.


Des enfants sourds et muets sont victimes d’actes pédophiles, en Argentine. Leurs avocats accusent le pape d’avoir protégé des prêtres soupçonnés des viols. C’est ce que révèle une enquête du quotidien Le Monde, en date du 18 juin.

Auteure : Charlotte Guyot

(PNG)
Jorge Mario Bergoglio, le pape François

Une soixantaine d’enfants sourds et muets seraient victimes d’actes pédophiles. Ces faits remontent au moment où ils sont pensionnaires de l’institut catholique Provolo à Mendoza, la quatrième ville d’Argentine, située au pied de la Cordillère des Andes. Le scandale éclate en novembre 2016, alors que se tient au Provolo une fête pour la Journée internationale des droits de l’enfant. Aidée d’une interprète, une femme de 22 ans, sourde et muette, ancienne pensionnaire de l’institut, se met soudain à témoigner. La jeune sourde raconte qu’elle a été victime de viols répétés, depuis l’âge de cinq ans. Elle mène les enquêteurs à « la petite maison de dieu », un grenier où sont amenés les enfants, pour subir des sévices sexuels, par sodomie et fellation.

« Ces enfants sont des victimes idéales »

C’est ce que dénonce l’un des avocats. Très jeunes, âgés de 5 à 12 ans, issus de milieux défavorisés, sourds et muets, leurs parents ne parlant souvent pas la langue des signes : ces enfant sont extrêmement vulnérables. Pensionnaires pour la plupart, ils résident dans cette école 24 heures sur 24, du lundi au vendredi, isolés du reste du monde par un magnifique parc fleuri d’un hectare. Une religieuse serait accusée d’avoir sélectionné les plus soumis d’entre eux, et d’avoir dissimulé leurs hémorragies. « Pour témoigner, les victimes, aujourd’hui adolescentes ou adultes, doivent vaincre la peur et la honte », souligne le procureur.

Une prise en compte très tardive

Une première dénonciation, en novembre 2008, est ignorée par la procureure de l’époque.

Ce n’est qu’en novembre 2016 que deux prêtres, une religieuse et trois salariés sont arrêtés. Le pensionnat ferme en décembre 2016. Parmi les prêtres arrêtés, Nicolas Corradi, 82 ans, soupçonné d’actes pédophiles en Italie puis transféré en Argentine en 1984.

Le pape était-il au courant de ces agissements et a-t-il cherché à protéger les prêtres ? Un avocat juge « impossible que le pape n’ait pas eu d’information sur Nicolas Corradi, ou demandé ses antécédents ». Alors que l’enquête est en cours, l’accusation affirme avoir fourni plusieurs documents qui attestent que la hiérarchie catholique est au courant de l’affaire depuis 2009. L’archevêché de Mendoza, indique n’avoir eu aucune information sur le passé du prêtre pédophile. Le Vatican reste silencieux.

Source : VivreFM

Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour vendredi 29 septembre 2017
2665 articles - 64 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.