Accueil du site International
 

Mons : Premier jour dans le supérieur pour Margaux, sourde de naissance

Article publié le lundi 19 septembre 2016.


Auteure : Vinciane Votron

Margaux (JPG)

Les écoles supérieures font leur rentrée aujourd’hui. Parmi les étudiants qui font le grand saut, certains ont des besoins spécifiques. C’est le cas de Margaux Dewattinne. Sourde profonde de naissance, elle entame aujourd’hui des études d’institutrice maternelle à la haute école Condorcet à Mons.

Quelques jours avant la rentrée, des professeurs, une interprète en langues des signes, Margaux et sa maman se réunissent autour d’une table. Une réunion pour préparer la rentrée de Margaux en première année institutrice maternelle. Un métier qu’elle a toujours voulu exercer, mais c’est un grand changement pour elle : "Je suis un peu stressée parce que c’est mon premier jour dans le supérieur".

Comme tout le monde

A 19 ans, Margaux a effectué toute sa scolarité dans l’enseignement traditionnel. Ses parents l’ont toujours poussée à être autonome en ayant un diplôme, même si certaines professions ne pouvaient s’offrir à elle. Assunta Minsiteri, sa maman explique qu’ils ont dû faire certains choix : "Margaux ne peut pas répondre au téléphone, elle ne peut pas prendre des rendez-vous, même être face à quelqu’un à la caisse. Par contre, s’occuper des enfants en bas-âge, c’est beaucoup plus facile. Il y a des jeux, un système de communication totalement différent que la parole".

Aide spécifique

Pour faciliter son intégration, Margaux pourra bénéficier d’aide, comme d’une interprète pour certains cours. Le service d’appui destinés aux étudiants à besoins spécifiques fait un état des lieux avec chacun d’entre eux : "On prend surtout le temps d’analyser les besoins de l’étudiant par rapport à son parcours au sein de l’école : quels sont ses besoins par rapport à ses accès à l’information et ce qu’il faut mettre en place comme aide pour permettre d’accéder à l’information et on met surtout en place un système de collaboration avec les professeurs", explique Nathalie Vanzeeveren, la référente de Margaux.

Les professeurs réfléchissent à des méthodes didactiques appropriées.

Lire la suite sur rtf.be

Source www.rtf.be

Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour mercredi 16 août 2017
2645 articles - 91 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.