Accueil du site Culture Cinéma
 

J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd

Article publié le jeudi 12 novembre 2015.


EPICENTRE FILMS a le plaisir de vous annoncer la sortie en salles, le 20 janvier, de J’AVANCERAI VERS TOI AVEC LES YEUX D’UN SOURD, documentaire bouleversant de Laetitia Carton.

« Ce film est adressé à mon ami Vincent, mort il y a dix ans. Vincent était Sourd. Il m’avait initiée à la langue des signes.
Je lui donne aujourd’hui des nouvelles de son pays, ce monde inconnu et fascinant, celui d’un peuple qui lutte pour défendre sa culture et son identité. » _ Laetitia Carton

EPICENTRE FILMS vous recommande J’AVANCERAI VERS TOI AVEC LES YEUX D’UN SOURD :

-  Pour la révélation de sa jeune réalisatrice Laëtitia Carton qui livre un film particulièrement ambitieux et personnel ;
-  Pour l’importance de son sujet, la surdité, présenté non plus comme un handicap mais comme une richesse, une forme d’ouverture au monde par un langage sans équivalent ;
-  Pour la beauté et la douceur de la narration à travers laquelle la réalisatrice rend hommage à son ami et à l’ensemble de la communauté sourde ;
-  Pour la portée pédagogique et informative du film sur les pratiques culturelles de cette communauté et ainsi sa capacité à toucher tous les publics ;
-  Pour la générosité en émotion de cette invitation humaniste, sensible et délicate au cœur du monde des sourds.

La réalisatrice accompagne le film partout en France.


Pour l’UNAPEDA, j’ai pu assister à la 1ère des projections de presse.

Je vous en livre mon point de vue :

J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd !
Quel beau titre, quelle belle poésie !!

Malheureusement, le regard poétique sur un monde invisible a disparu derrière une vision militante généralisant le discours de certains et le tenant pour un nouveau mode d’emploi du bonheur !!

Peut-on accepter sans aucune distanciation, le discours d’une femme souhaitant que l’on ne demande plus l’avis des parents entendants pour leur choix de communication et l’éducation de leurs enfants ?
Tous les sourds regrettent-ils le temps des instituts fermés du siècle dernier plutôt que bénéficier pour eux-mêmes ou leurs propres enfants d’un choix pour la construction de leur avenir ?

Le discours de militants doit-il s’imposer comme ligne de conduite pour tous ?

Oui, la Langue des Signes est belle. C’est un très beau moyen pour communiquer mais elle ne doit pas être utilisée pour enfermer les sourds dans un ghetto.

Pierre ROGER


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour jeudi 5 septembre 2019
2777 articles - 112 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.