Accueil du site Culture Livres
 

Surdité et harcèlement à l’école.

Article publié le vendredi 6 mars 2015.


Le premier volume d’un manga japonais qui aborde le harcèlement par ses camarades de classe d’une élève sourde vient d’être traduit et publié en France, abordant un sujet toujours tabou mais qui revient régulièrement dans l’actualité.

(PNG) L’histoire

Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule.

Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible.

Psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes... jusqu’au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l’intervention du directeur de l’école. À cet instant, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusque-là ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable...

Un manga pas comme les autres, qui réussit avec brio à parler de handicap de manière juste et touchante !

L’auteur

Yoshitoki OIMA

Née en 1989, Yoshitoki OIMA révèle qu’elle n’a jamais trop apprécié l’école et que tout ce qu’elle aimait, c’était dessiner. Elle n’a que 19 ans en 2008, lorsqu’elle décide de participer à un concours jeunes auteurs organisé par Kodansha. Elle remporte le premier prix avec A Silent Voice, une œuvre aux thématiques singulières et difficiles : le handicap et l’ijime (brimades dans le milieu scolaire).

Si l’auteur n’a pas de handicap particulier, elle a toutefois été sensibilisée très tôt à ces sujets grâce à sa mère, interprète en langue des signes qui l’aide beaucoup dans la manière de représenter les échanges muets des personnages de A Silent Voice.

Sur le site de l’éditeur ki-oon


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour samedi 6 juillet 2019
2777 articles - 110 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.