Accueil du site Dossiers Emploi et Formation Professionnelle
 

Ponction de l’État sur le budget de l’AGEFIPH !

Article publié le jeudi 25 septembre 2014.


Dans un communiqué de presse du 17/9,

La CFDT, l’APAJH, l’APF, la CFPSAA et l’UNISDA, membres du conseil d’administration de l’AGEFIPH, dénoncent la nouvelle ponction, de 29 millions d’euros, opérée par l’État sur le budget de l’AGEFIPH dans le cadre de la préparation du projet de loi de finances 2015. L’AGEFIPH, association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées, est une association paritaire élargie. À ce titre, la décision unilatérale prise par l’État, quelle qu’en soit la finalité, s’inscrit en contradiction avec la convention multipartite triennale conclue en novembre 2013 et avec la méthode prônée par le gouvernement qui dit viser à privilégier le dialogue social mais qui, apparemment, quand cela l’arrange, n’hésite pas à passer outre !

Les organisations regrettent la méthode utilisée par le gouvernement. Confrontées à la décision de l’État, rejetée très majoritairement par le conseil d’administration de l’AGEFIPH, les organisations souhaitent que le gouvernement révise sa position. A défaut, elles demandent que la ponction opérée sur le budget de l’AGEFIPH, si elle s’avère inéluctable, constitue une mesure nouvelle visant à accroitre l’effort porté en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap et non un transfert indirect de charges constitutif d’un désengagement de l’État.

A cet effet, elles demandent que les crédits qui seraient ponctionnés par l’État soient fléchés vers la création de contrats aidés supplémentaires à ceux actuellement portés au budget de l’État. Car compte tenu des mesures d’économie demandées dans le cadre de la lettre plafond adressée en juillet dernier par le Ministère des finances et des comptes publics au Ministre du travail, de l’emploi et du dialogue social, elles craignent que cette ponction sur l’AGEFIPH ne vienne en déduction de l’action de l’État au bénéfice des personnes en situation de handicap, et ce au moment même où celles-ci en ont le plus besoin.

En effet, le taux de chômage des personnes en situation de handicap est deux fois plus élevé que pour le reste de la population (24%). Il accuse une aggravation dramatique : ce sont aujourd’hui plus de 420 000 personnes en situation de handicap qui sont concernées (chiffre en hausse de + 80% entre décembre 2008 et décembre 2013).

Les organisations demandent fermement que cette mesure annoncée soit reconsidérée et fasse l’objet de concertation.

Voir le communiqué de presse


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres

Dernière mise à jour mardi 22 octobre 2019
2791 articles - 116 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.