Accueil du site Culture Livres
 

Enfants et adolescents sourds et malentendants : situations à risque psychique

Article publié le mardi 20 septembre 2011.


Auteurs :

N. Farges : Psychologue clinicienne, F. Pellion [1]. : Psychiatre, praticien hospitalier, D. Seban-Lefebvre : Psychologue clinicienne Institut national de jeunes sourds, 254, rue Saint-Jacques, 75005 Paris, France

Editeur :Elsevier Masson SAS.

Résumé

La surdité se situe entre deux mondes : d’une part, elle relève de la médecine, c’est une maladie à soigner - volontiers qualifiée de génétique - ou un handicap à remédier ; de l’autre, elle touche très intimement à l’humain, elle est un objet anthropologique, avec sa langue, son histoire et sa culture. Depuis 30 ans, le retour de la langue des signes française, les recherches génétiques et l’évolution des techniques prothétiques, dont l’implantation cochléaire, ont reconfiguré la prise en charge de l’enfant sourd. Dans le même temps, si l’idée d’une « psychologie du sourd » a été abandonnée, certaines des particularités de l’enfant sourd, en particulier cognitives, ont été mieux identifiées, et la notion de « troubles associés » est venue remodeler, de notre point de vue, la question des éventuelles conséquences psychiques de la surdité. Aujourd’hui, cette prise en charge fait interagir de très nombreux métiers, de nombreuses disciplines ainsi que des discours divergents et parfois contradictoires, qu’un de nos rôles est de réarticuler autrement. Ces divergences et ces contradictions occasionnent en effet parfois des effets psychiques qui redoublent ceux de la surdité elle-même et de son annonce. Les situations à risque psychique que rencontrent l’enfant et/ou l’adolescent sourd, et sa famille, sont donc considérées en partant de l’état des lieux des prises en charge de l’enfant sourd. Lors des moments particuliers de cette prise en charge que sont l’annonce du diagnostic, le choix de langue, l’entrée dans la communication, l’investissement des apprentissages ou l’adolescence, l’intervention médicopsychologique permet en effet de repérer les symptômes éventuels et d’ouvrir ainsi à des propositions préventives ou curatives. Elle se doit donc d’être au fait d’une actualité scientifique qui évolue à grande vitesse tout en conservant ses références à la clinique, à la psychopathologie et à la psychanalyse.

Plus d’infos sur le site de l’éditeur

Mots clés : Adolescence, Autisme, Implant, Langue, Surdité, Troubles des apprentissages

[1] Auteur correspondant


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres

Dernière mise à jour lundi 14 octobre 2019
2787 articles - 114 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.